18 763 expulsions depuis Mayotte en 2015

mercredi 2 mars 2016

Données pour 2015

Dans une conférence de presse sur les "chiffres catastrophiques" de la délinquance à Mayotte, le 7 février 2016, le préfet a donné quelques informations sur les statistiques des mesures d’éloignement en 2015 depuis Mayotte (mêlant d’ailleurs, comme c’est l’usage deux sujets bien différents).

En 2015 :

  • 18 763 reconduites à la frontière (enfants compris) ;
  • 9 878 passagers de kwassas interceptés.

C’est moins qu’en 2014 ce qui est "explicable par une mauvaise météo".


Évolutions annuelles

Nombre de reconduites à la frontière depuis Mayotte

Reconduites 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Majeurs 13 329 16 725 20 249 16 374 13 001 11 861 14 425 -
Enfants 2 966 3 057 5 870 5 978 3 388 3 747 5 566 -
Total 16 295 19 782 26 119 22 352 16 389 15 908 19 991 18763

> Sources :

  • conférences de presse annuelles du préfet mêlant des informations sur l’état de la délinquance au cours de l’année antérieure et sur les nombres d’expulsions et de kwassas interceptés par la PAF. comité interministériel de contrôle de l’immigration, 11e rapport, 15 avril 2015, et rapports antérieurs. Chiffres 2014 communiqués par le ministère de l’intérieur [1]

Kwassas interceptés

Année 2011 2012 2013 2014 2015
Embarcations 449 412 476 597 -
« Passeurs » 623 478 518 610 -
Passagers 11 412 10 132 10 610 12 879 9 878

Source : Préfet de Mayotte, conférences de presse, 3 février 2014, 11 avril 2015 et 7 février 2016.


En 2016, la guerre contre les migrants continue au même rythme.

Selon un article de France Mayotte matin :

« Le nouveau centre de rétention administrative, mis en service en septembre dernier et doté de 148 places, a une capacité d’accueil très insuffisante. Ainsi, en 2015, depuis l’ouverture du centre, 36 locaux de rétention administrative (LRA) ont du être ouverts face à l’importance du flux migratoire.
Au mois de janvier 2016, 15 LRA ont, de la même façon, été créés. Selon le calcul du quotidien France Mayotte matin, cela témoigne de l’accueil de 2 200 étrangers en situation irrégulière au minimum, soit une moyenne de 71,61 personnes expulsées chaque jour.
 »


Une partie du nouveau CRA est régulièrement transformée en LRA ... pour mieux y entasser les personnes retenues...


[1] Ces statistiques relatives aux éloignements exécutés en 2014 et celles qui suivent ont été communiquées par le ministère de l’intérieur aux associations intervenant dans les centres de rétention pour assurer une mission d’aide à l’exercice des droits (ASSFAM, la Cimade, FTDA, Forum-Réfugiés Cosi, l’ordre de Malte).