31 LRA en quatorze mois pour compléter la capacité du CRA

jeudi 27 février 2014

Depuis le mois de décembre 2012, la capacité théorique du CRA a été ramenée de 140 à 100 sur instruction du ministre de l’intérieur afin d’y assurer un accueil « plus digne ».
Depuis lors, le préfet crée régulièrement des locaux de rétention administrative par arrêté « considérant qu’un nombre important d’étrangers entrés récemment, ou dont l’arrivée est prévisible, présente une menace à l’ordre public ».

Ces LRA ne durent que 24 heures ... bien assez en général pour reconduire les personnes en excédant pour le CRA - la plupart étant des passagères d’un kwassa intercepté pendant la nuit, déposées sur le quai où elles sont interpellées, placées en LRA ou en CRA pour quelques heures avant d’être reconduites.

Ils furent particulièrement nombreux au début de 2013 (13 entre fin décembre et le 9 mars 2013) puis se sont espacés avec des périodes de nette reprise par exemple dix du 7 novembre 2013 au 12 janvier 2014. Ces oscillations semblent suivre le nombre d’arraisonnements des kwassas qui arrivent parfois plus nombreux selon l’état de la mer.

Dans tous ces LRA, la gendarmerie exerce, sans contrôle, la garde à vue et la rétention des personnes. S’agit-il vraiment d’un accueil plus digne ?


Voir, sur le site du Gisti, ces 31 arrêtés préfectoraux (extraits des actes administratifs de la préfecture de Mayotte. )


Navigation

Articles de la rubrique