Mayotte : sanction de fonctionnaires trop actifs

motion du RESF, 15 janvier 2012
dimanche 15 janvier 2012

Communiqué RESF
Motion à propos de la répression à Mayotte
(Réunion nationale du RESF à Amiens le 15 janvier 2012)

Les participants à la réunion nationale du RESF des 14 et 15 janvier 2012 à Amiens ont été informés des sanctions prises à l’encontre de plusieurs fonctionnaires nommés à Mayotte en particulier de Michel Rhin, président du RESFIM mais aussi du secrétaire départemental du SNES, de la responsable du site Internet de Sud-Education Mayotte ainsi que de plusieurs personnels soignants à Mayotte.

Dans ce département, le préfet dispose du droit d’exception de contrôler l’activité des fonctionnaires et contractuels et le pouvoir discrétionnaire de refuser le renouvellement de leur affectation ou de leur contrat sans avoir à se justifier.

Cette pratique, héritée d’un passé colonial, doit être abrogée et les fonctionnaires sanctionnés rétablis dans leurs droits.

Mayotte est département français. Les fonctionnaires et contractuels qui y travaillent doivent bénéficier du même statut que ceux des autres départements.

Sur le site du RESF : http://www.educationsansfrontieres....