Non scolarisation en Guyane

Une étude de l’Insee publiée en juin 2013 reconnaît que "plus d’enfants d’origine étrangère sont non scolarisés"
mercredi 19 février 2014

En Guyane une analyse publiée en juin 2013 dans le numéro 33 de la revue Antiane donne le chiffre de non scolarisés soit 2222 enfants de 6 à 16 ans[sic] d’après le recensement de 2009 et l’étude fait apparaitre qu’il y a plus d’enfants non scolarisés chez les étrangers, ce dont on se doutait." Le taux de non scolarisation atteint 16% chez les enfants vivant dans des logements ne respectant aucun critère de salubrité". Un enfant brésilien vivant sur le littoral dans un logement insalubre de parent inactif sans voiture a 34% de risques de ne pas être scolarisé. Comme l’analysait déjà en juillet 2011 l’INSEE dans l’état de l’école en Guyane, à partir de ces mêmes chiffres, la non scolarisation
touche majoritairement l’ouest de la Guyane soit les populations d’origine bushinengue.

Ce chiffre, tout comme le précédent qui reposait sur le recensement de 2008 et qui était estimé à 2800 enfants, parait en dessous de la vérité aux associations qui ont présenté en 2011 une demande au défenseur des droits. Ils sont en effet obtenus par déclaration.
Un tableau fourni en 2010 par l’observatoire de la non scolarisation, organisme officiel de l’académie, etabli avec l’iNSEE, faisait apparaitre un pourcentage sur 10 ans de 8% d’enfants non scolarisés entre 6 et 16 ans et de 15% pour les 3/5 ans . Le chiffre de non scolarisés augmente donc proportionnellement à celui des enfants scolarisés. Comme ce tableau a disparu du site officiel vous le trouverez ci dessous.
Ce tableau nous permet de réfuter l’affirmation publiée en conclusion dans la revue Antiane de juillet 2013 :" le taux de non scolarisation recule entre 1999 et 2009".

Le défenseur des droits n’a jamais répondu et sur le terrain la situation perdure. Les demandes indues des mairies pour l’inscription continuent et les discriminations se situent maintenant dans les demandes de justificatif de domicile comme à la mairie de Saint Laurent du Maroni : des factures sont exigées, tout comme elles le sont au guichet à Matoury . Et ce document risquant lui aussi de disparaitre vous le trouverez ci dessous. La non scolarisation pour non paiement des cartes de transport est un phénomène qui se pérennise sur les fleuves ( témoignages de la section LDH de Cayenne sur Saint Laurent, en particulier sur l’ilet Portal et les alentours de Saint Jean ) et de l’ASTIPA sur Gransanti)

Dossier d’inscription scolaire

Portfolio

Taux de scolarisation