Protection et santé des enfants à Mayotte : les manquements du Conseil général

vendredi 9 janvier 2009

Les collectifs Migrants Mayotte et Migrants Outre-mer (Mom) luttent ensemble contre le caractère systémique et organisé de la discrimination à Mayotte.

Ils saisissent aujourd’hui la Défenseure des enfants et la Halde sur le dispositif d’aide sociale à l’enfance (ASE) à Mayotte, de l’accès à une protection maladie et aux soins pour les enfants confiés à l’ASE, et plus généralement de l’accès à une protection maladie des enfants étrangers gravement malades. L’ASE est une obligation légale de la compétence du Conseil général de Mayotte mais un mélange de carences, d’incompétences et de discriminations conduit à l’absence de protection maladie de nombreux enfants de l’île, avec de graves conséquences sanitaires.

Suite à d’autres interpellations et informations qui lui avaient été communiquées, la Défenseure des enfants a constaté cette situation sur place. La Halde n’a en revanche, à ce jour, rendu aucun avis sur les trois saisines interassociatives relatives à Mayotte qui lui ont été adressées [1].

Lire la saisine

PDF - 198.5 ko


[1] [Saisine par le Gisti et le Collectif des travailleurs sociaux de Mayotte relative aux prestations familial], [Saisine par AIDES, Cimade, Collectif Migrants-Mayotte, Gisti et Médecins du Monde relative à l’impossibilité d’accès aux soins pour les étrangers en situation précaire à Mayotte] et [Saisine par les collectifs Migrants-Mayotte et Mom associés à plusieurs syndicats de l’éducation nationale relative aux mesures d’exclusion de l’accès à l’éducation des mineurs ou jeunes majeurs étrangers à Mayotte]