Immigration(s) et accès à la santé en Guyane

Estelle Carde, Anthropologie et santé, n° 5, 2012
dimanche 25 novembre 2012

Télécharger cet article en PDF ou le lire en ligne

Résumé de l’auteur
L’immigration en Guyane est plurielle. Aux migrants caribéens que la précarité et les violences politiques ont chassés de chez eux se mêlent des migrants partis de France métropolitaine pour goûter à l’exotisme de cette société française sise en Amérique du Sud. Cette pluralité se retrouve lorsque les premiers, usagers étrangers du système de soins, rencontrent des professionnels qui, bien que français, sont soit autochtones, soit eux-mêmes migrants. Ces usagers étrangers sont parfois victimes de discriminations opérées par des professionnels autochtones qui les suspectent de venir profiter indûment du système de soins local. Si ces discriminations ont également cours ailleurs en France, elles sont exacerbées en Guyane par l’importance des flux migratoires et des difficultés socio-économiques. Une autre figure de l’accès aux soins en contexte d’immigration, plus spécifique à la Guyane, est celle de professionnels migrants qui attribuent à certains de leurs usagers étrangers, au nom de leur identité ethnique, une autochtonie que ne leur reconnaît pas la loi. Enfin, les enjeux de l’accès aux soins en contexte d’immigration s’articulent à l’ensemble des rapports sociaux inégalitaires qui traversent la société guyanaise.

Sommaire

  • Accès aux soins et ancrage sur le territoire
  • Construire l’illégitimité des étrangers
  • Un "Nous" plus guyanais que français
  • Du droit à la charité
  • Des "Nous" qui viennent d’ailleurs et des "Eux" d’ici
  • Replacer le fil de l’origine dans l’écheveau des rapports sociaux

Référence électronique
Estelle Carde, « Immigration(s) et accès aux soins en Guyane », Anthropologie et santé [En ligne], 5 | 2012, mis en ligne le 27 novembre 2012, consulté le 01 janvier 2013. URL : http://anthropologiesante.revues.or...

Estelle Carde
Université de Montréal, CREMIS (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté), Québec, Canada,
estelle.carde@umontreal.ca