L’asile en outre-mer en 2016

Extraits du rapport 2016 de l’Ofpra
mardi 25 avril 2017

Voir le rapport complet en PDF : Ofpra : rapport d’activité 2016

La demande d’asile outre-mer

En 2016, la demande d’asile outre-mer, qui a augmenté de 55 % par rapport à l’année précédente (réexamens inclus), a connu une forte hausse à Cayenne (+ 103%), plus modérée à Mayotte (+ 24 %). À l’inverse, la demande a baissé en Guadeloupe (- 36 %) et en Martinique (- 49 %). Dans les départements français d’Amérique (DFA)

Les trois départements français d’Amérique (DFA) concentrent 93,6 % du total des premières demandes, dont près de 90 % dans le seul département de la Guyane, où la demande a été multipliée par deux par rapport à 2015. La demande haïtienne, très majoritaire dans les DFA, représente 47,1 % de la demande d’asile en Guadeloupe, 73,3 % en Martinique et 88,5 % en Guyane.

Pour répondre à la forte augmentation de la demande d’asile déposée en Guyane, l’Office a été conduit à renforcer notablement ses moyens locaux en 2016, notamment en augmentant les effectifs de l’antenne de Basse-Terre, compétente pour le traitement des demandes d’asile présentées aux Antilles et en Guyane. Parallèlement, la capacité d’entretien en visio-conférence a été doublée et la numérisation des dossiers a été mise en place pour améliorer l’efficacité de l’instruction. En complément, l’Office a accru le nombre des missions foraines organisées à Cayenne depuis Basse-Terre et à partir du siège de Fontenay-sous-Bois. Les missions hors les murs de l’Ofpra). Depuis octobre 2016, l’ouverture de locaux de l’Ofpra à Cayenne, destinée à gagner en souplesse et réactivité, a déjà permis de programmer deux missions d’instruction sur place en novembre.

À Mayotte, les demandes d’asile en provenance des Comores ont accusé une baisse, alors que les demandes émanant de ressortissants congolais de République démocratique du Congo et du Burundi ont vu leur part augmenter en raison des troubles et violences sévissant dans la région. En 2016, en raison de l’augmentation de la demande d’asile, de l’évolution des profils et des difficultés locales, l’Ofpra a organisé une mission d’instruction sur place.

Décisions

Demandes de protection internationale, réexamens et décisions prises par département de résidence

Total des demandes enregistrées par l’Ofpra / Décisions Ofpra hors mineurs accompagnants / Admissions CNDA / Total admissions

Total (*) = admissions et rejets hors mineurs accompagnants (A)

Département 1res ddes Réex Ddes min A Totalddes Admis Ofpra dont PS % admis rejets Total (*) Admis CNDA Total admis
Guadeloupe 490 101 24 615 27 24 4,7% 553 580 15 42
Martinique 90 34 2 126 7 4 3,2% 212 219 2 9
Guyane 5 122 42 322 5406 146 73 3,7% 3 813 3 959 27 173
Réunion 2 2 6 100% 6 6
Mayotte 387 59 86 532 244 8 50,7% 237 481 15 259
TOTAL 63 935 7 325 14 436 85 696 19 982 7 661 28,8% 49 447 69 429 6 446 26 428

Procédures accélérées (hors mineurs accompagnants et apatrides)

Demandes enregistrées par la préfecture / Procédures accélérées sur première demande (PA) / Réexamens / procédures accélérées sur réexamen (RA)

DÉPARTEMENT 1èresddes dont PA % PA / 1èresddesréex dont RA % RA / réex Total flux dont PA+RA % PA+RA / flux
Guadeloupe - St Martin 460 137 29,8% 101 99 98% 561 36 42,1%
Martinique 90 19 21,1% 34 30 88% 124 49 39,5%
Guyane 5 080 271 5,3% 42 36 86% 5 122 307 6%
Réunion 1 1
Mayotte 386 193 50% 59 58 98% 445 251 56,4%
TOTAL France 63 649 20 360 32% 7 325 7 294 99,6% 70 974 27 654 39%